• Accueil
  • > POLITIQUE
  • > Madame Viviane REDING ne fait-elle pas de la discrimination, elle aussi, en braquant les projecteurs sur la FRANCE ??

Madame Viviane REDING ne fait-elle pas de la discrimination, elle aussi, en braquant les projecteurs sur la FRANCE ??

En FRANCE, les ROMS sont critiqués, non pas parce qu’ils sont ROMS, mais parce que leur comportement est inacceptable : ils élisent domicile sur des terrains privés ou publics sans avoir eu l’autorisation d’y séjourner,

Je leur conseillerai  de devenir propriétaires de terrains, d’y faire installer des  sanitaires, et d’y séjourner quand bon leur semblera, à condition de respecter  les règles d’hygiène élémentaires.

je défie Madame Viviane REDING de vivre à côté de certains campements de ROMS, où pullulent des rats , où les immondices s’entassent.

De plus, une majorité de ROMS vivent d’expédients, de mendicité, leurs enfants pour la plupart, ne sont pas scolarisés. ils imposent leur façon de vivre aux pays qui les accueille, mais il est vrai qu’ils ne sont pas les seuls ;

Dans l’Union Européenne,  devrait figurer une loi qui indique clairement qu’il convient à chacun de s’adapter au pays  qui  les accueille, cela simplifierait les choses.

 

Madame Viviane REDING crie « HARO sur le baudet » le baudet étant LA FRANCE , elle incite les autres pays Européens
à prendre partie contre notre Pays. Est-ce là le comportement pacifique qui devrait unir l’EUROPE. jE CITERAI Jean De La Fontaine DANS LA FABLE qui met en scène deux mulets :

Deux mulets cheminaient l’un d’avoine chargé

l’autre portant l’argent de la Gabelle
Celui-ci glorieux d’une charge si belle
n’eût voulu, pour beaucoup, en être soulagé
Il marchait d’un pas relevé et faisait sonner sa sonnette
Quand l’ennemi se présentant,
comme il en voulait à l’argent
Sur le mulet du fisc une troupe se jette
le saisit au frein et l’arrête

Le mulet en se défendant

Se sent percer de coups, Il gémit, il soupire,
« est-ce donc là dit-il ce qu’on m’avait promis ?
Ce mulet qui me suit du danger se retire
Et moi j’y tombe et j’y péris
Ami, lui dit son camarade, il n’est pas toujours bon d’avoir un haut emploi
Si tu n’avais servi qu’un meunier comme moi
Tu ne serais pas si malade.

JEAN DE LA FONTAINE

J’ai toujours pensé que l’EUROPE nous enlevait une partie de notre autonomie : mieux vaut être un « meunier » et être libre chez soi !

 flux rss

commenter

laissez un commentaire

Laisser un commentaire